L’histoire de l’Union européenne

1941 - L’intellectuel italien Altiero Spinelli, en 1941, en pleine Seconde Guerre mondiale, relégué par le régime fasciste sur l’île de Ventotene, écrit, avec Ernesto Rossi, un manifeste qui passera à l’histoire comme le Manifeste de Ventotene. Ce texte est reconnu comme étant à la base du processus d’unification de l’Europe dans le sens fédéraliste. 

1949 – Le 5 mai naît le Conseil de l’Europe, un organisme pour la défense des droits de l’homme, fondé par la Belgique, le Danemark, la France, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Suède, dont le siège est à Strasbourg. À ce jour, en dehors du cadre institutionnel de l’Ue, il reste la première tentative des pays européens de créer un organisme continental de l’après-guerre né pour conjurer un autre conflit. 

1950 – Le 9 mai, le ministre français des Affaires étrangères de l’époque, Robert Schuman, propose de créer une Communauté européenne du charbon et de l’acier qui, dans ses intentions, ferait d’une guerre entre les nations européennes quelque chose d’impensable. Pour rendre hommage à la déclaration Schuman, chaque année, le 9 mai, on célèbre la Fête de l’Europe.

1951 - Le 18 avril la France, l’Allemagne fédérale, l’Italie, les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg signent le Traité instituant la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA), dans le but d’introduire la libre circulation du charbon et de l’acier et garantir le libre accès aux sources de production. La Haute Autorité supranationale est créée à Luxembourg, dont la mission consiste à faire respecter les règles communes fixées pour la production et le commerce. 

1957 - Le 25 mars, suite au succès de la Communauté européenne du charbon et de l’acier, sont signés à Rome les Traités instituant la Communauté économique européenne (CEE) et la Communauté européenne de l’énergie atomique (Euratom). Les dénommés Traités de Rome entrent en vigueur le 1er janvier de l’année suivante. Les Commissions de la CEE et de l’Euratom installent leurs sièges à Bruxelles.

1962 – Le 30 juillet la CEE introduit la Politique agricole commune (PAC), qui permet aux États membres un contrôle commun de la production alimentaire. 

1968 – Le 1er juillet naît l’union douanière qui abolit les droits de douane aux frontières intérieures des six pays membres et met en place un système uniforme de taxation à l’importation.

1972 – Naissance du dénommé serpent monétaire dans le but de renforcer la coordination entre les politiques de gestion des taux de change des pays européens et garantir la stabilité, en fixant des marges de fluctuation. Sept ans plus tard, le serpent monétaire devient le Système monétaire européen (SME), dont l’objectif consistera à créer en Europe une «zone de stabilité monétaire».

1973 – Le 1er janvier le Danemark, l’Irlande et le Royaume-Uni deviennent membres de la CEE qui passe donc de six à neuf pays membres.

1975 – Le Conseil européen de Rome qui s’est tenu en décembre, présidé par Aldo Moro, met en place le passeport unique et le suffrage universel pour l’élection du Parlement européen. Les premières élections se tiendront en 1979.

1981 – Le 1er janvier la Grèce devient membre de la CEE, c’est le dixième État membre de la Communauté.

1983 – Le 25 juillet le Conseil Ue pose les bases pour la naissance du premier programme cadre communautaire de Recherche et Développement (pour la période 1984-87).

1984 - Le Parlement européen approuve à une large majorité, le projet de Traité instituant l’Union européenne, projet soutenu par Altiero Spinelli, à l’époque député européen.

1985 – La France, l’Allemagne fédérale et les pays du Benelux signent l’accord de Schengen. En décembre de cette même année, à Luxembourg, le Conseil européen décide de modifier les Traités de Rome et d’imprimer un nouvel élan au processus d’intégration européenne, en élaborant l’Acte unique européen, signé à La Haye en février 1986. L’Acte met en place d’importantes réformes institutionnelles et permet de poursuivre le chemin vers l’achèvement du marché unique.

1986 – Le 1er janvier le Portugal et l’Espagne adhèrent à la CEE, portant ainsi à douze le nombre d’États membres.

1987 – Naissance du programme Erasmus, à l’initiative d’un groupe de fonctionnaires de la Commission européenne, menés par le frioulan Domenico Lenarduzzi. Dès l’automne de cette même année, trois mille étudiants pourront étudier dans une université européenne grâce à l’Europe.

1992 - Le 7 février, à Maastricht, le nouveau Traité est signé. Celle que jusqu’alors on nommait communément CEE devient Union européenne (UE). Les traités définissent également des normes précises concernant la monnaie unique, la politique étrangère et de sécurité et une coopération plus étroite en matière de justice et d’affaires intérieures. L’Union européenne issue des Traités de Maastricht n’est donc pas seulement la somme des  trois Communautés historiques (CEE, CECA et Euratom) mais également un élargissement des compétences dans plusieurs domaines importants.

1993 - Le 1er janvier entre en vigueur le marché unique. La libre circulation des biens, des services et de capitaux devient une réalité.

1995 - L’Europe grandit encore. Le 1er janvier trois autres États, l’Autriche, la Finlande et la Suède, rejoignent l’Union européenne portant celle-ci à 15 membres. Le 26 mars de la même année entre en vigueur l’accord de Schengen dans sept pays: l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, la France, le Luxembourg, les Pays-Bas et le Portugal. À l’intérieur de l’espace défini par l’accord s’appliquent des règles et des procédures communes en matière de visas, de séjours brefs, de demandes d’asile et de contrôles aux frontières. La coopération Schengen a été insérée dans le cadre législatif de l’Union européenne par le biais du Traité d’Amsterdam.

1997 – Par le Traité d’Amsterdam, signé en octobre 1997 et entré en vigueur deux ans plus tard, la construction européenne avance sous le profil institutionnel, des relations entre l’Union et le citoyen jusqu’à toucher des thèmes importants sur la liberté, la sécurité et la justice.

2001 - Le 26 février est signé le Traité de Nice qui entre en vigueur le 1er février 2003 et ouvre le chemin à l’élargissement.

2002 - Le 1er janvier l’euro arrive. Quatre-vingts milliards de pièces de monnaie sont frappées et distribués dans douze États. Les billets de banque sont identiques dans tous les pays. Sur un côté sont représentées des portes, sur l’autre des ponts, choisis comme symbole d’union et d’ouverture entre les États. Pour les pièces de monnaie, en revanche, l’avers est le même pour tous les pays adhérents, alors que le revers porte un emblème national.

2004 - Le 1er mai dix nouveaux pays deviennent membres de l’Ue. Ce sont l’Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie, la Slovénie. Chypre et Malte aussi entrent en Europe. Il s’agit du plus important élargissement de l’Ue, 100 millions de personnes environ entrent dans l’Union.

2007 - Le 1er janvier la Bulgarie et la Roumanie adhèrent à l’Ue. Le nombre d’États adhérents s’élève à 27. Le 13 décembre de la même année est signé le Traité de Lisbonne, qui entrera en vigueur deux ans plus tard, le 1er décembre

2009. Le nouveau Traité définit clairement les compétences de l’Ue et des États membres, il confère également de plus amples pouvoirs au Parlement européen, il modifie les procédures de vote du Conseil, il créée  l’Initiative citoyenne européenne, institue la fonction de Président permanent du Conseil européen et celle de Haut représentant de l’Union pour les Affaires étrangères et un service diplomatique de l’Ue.

2013 - Le 1er juillet la Croatie adhère à l’Ue, elle devient ainsi le vingt-huitième État de l’Union.

 

Dernière mise à jour: jeudi 12 juin 2014