Le programme du Trio de Présidences
Du 1er juillet 2014 au 31 décembre 2015 le Trio de Présidences sera formé par l’Italie, la Lettonie et le Luxembourg.

 

Eu flags.jpgLes priorités du Trio de Présidences

Au lendemain des élections du Parlement européen de mai 2014 et en vue du renouvellement de la Commission à la fin de l’année, le Trio de Présidences de l’Union européenne (l’Italie, la Lettonie et le Luxembourg) est déterminé à imprimer un élan à une nouvelle législature visant à fournir des résultats concrets et des réponses adéquates aux attentes des citoyens. Pour pouvoir affronter les actuels défis politiques, économiques et sociaux, nous avons besoin d’une Europe unie, active et efficace, qui soit en mesure de prendre des décisions rapides et ponctuelles. À partir du 1er juillet 2014, les trois présidences qui s’alterneront pour les dix-huit prochains mois à la Présidence du Conseil ont pour principal objectif commun de surmonter définitivement la crise économique et de relancer la croissance et l’emploi en Europe, en saisissant les opportunités offertes par l’économie numérique. La défense des droits fondamentaux dans toute l’Europe, ainsi que l’affirmation de l’UE comme acteur global dans un monde en évolution rapide, sont autant de priorités.

• La lutte contre le chômage, notamment le chômage des jeunes, sera l’un des principes inspirateurs des initiatives de l’UE. Le Trio de Présidences soutiendra avec vigueur les initiatives en cours, notamment par le biais des mécanismes de la Garantie pour la jeunesse et de l’Initiative pour l’emploi des jeunes, ainsi que par le biais des Fonds structurels européens.

• Nous relancerons la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive comme plateforme pour la reprise économique et l’essor de la compétitivité de l’Union européenne.

• La politique européenne en matière d’énergie et de climat a une importance stratégique. L’Europe est prête à servir de guide, sur le plan mondial, pour affronter le changement climatique, relever le défi d’une énergie sûre, durable et compétitive et faire ainsi de l’économie européenne un modèle de développement durable au cours du XXIe siècle. Il est de l’intérêt de l’Union de construire une économie capable de favoriser l’emploi et moins dépendante des importations d’énergie, grâce, notamment, à une plus grande efficacité et à une plus grande production d’énergie propre.

• Le marché unique est l’un des plus grands succès de l’Union européenne. L’achèvement du marché unique, en particulier à travers l’harmonisation et la reconnaissance réciproque, contribuera à augmenter la croissance économique et la compétitivité. Au cours des dernières années, le monde est devenu de plus en plus numérique et les technologies de l’information et de la communication numérique sont de puissants instruments pour moderniser l’économie et le milieu de travail dans l’UE. Le Trio de Présidences travaillera pour réaliser le marché unique numérique, en tant qu’espace commun de progrès et de compétitivité européens.

• La stabilité financière et la croissance économique ont besoin de la zone euro, elles ont besoin de s’appuyer sur une Union économique et monétaire (UEM) davantage intégrée. Le Trio de Présidences mettra tout en œuvre pour faciliter le développement de l’UEM et avancer vers l’union économique et fiscale.

• Dans la mise en place de l’espace commun européen de liberté, de sécurité et de justice, les trois présidences consacreront une attention particulière au sujet de la migration et de la gestion des frontières extérieures communes. Pour cette raison, il faut renforcer l’activité de FRONTEX et il faut conclure et mettre en œuvre des accords de coopération avec les pays tiers en matière de contrôle des frontières, de lutte contre l’immigration irrégulière et de soutien à l’immigration légale, qui apporte des bénéfices économiques et sociaux aux pays d’origine ainsi qu’à ceux de destination.

• Des relations commerciales ouvertes et équitables, ainsi que des partenariats stratégiques avec les principales économies, sont des instruments fondamentaux pour stimuler la croissance économique, la compétitivité et l’emploi. Les présidences entendent poursuivre et, si possible, finaliser les négociations bilatérales sur le commerce et les investissements avec les partenaires stratégiques (notamment avec les États-Unis, le Canada et le Japon), et approfondir les relations commerciales et d’investissement avec les économies émergentes.

• Les trois présidences attribuent une grande importance à la promotion d’une position commune de l’UE sur l’Agenda de développement de l’après 2015 avant le début des discussions internationales prévues pour septembre 2015.

• L’UE doit s’affirmer comme un acteur important sur la scène internationale, en commençant par les régions les plus proches où, aujourd

Document attaché:
Dernière mise à jour: lundi 16 juin 2014