À la Une
Une nouvelle avancée vers l’adoption d’un règlement pour les Fonds européens d’investissement de long terme (FEILT).
Paola De Micheli : « Faciliter des sources alternatives de financement en faveur de l’économie réelle est l’une des priorités de la Présidence italienne »

CC Flickr / Donald Townsend

Le 26 novembre le Parlement européen et la Présidence italienne du Conseil de l’Union européenne, avec le soutien de la Commission européenne, ont accompli des progrès décisifs vers l’adoption d’un règlement concernant les Fonds européens d’investissement de long terme (FEILT).

Les FEILT sont un nouvel instrument européen harmonisé pour les investissements collectifs, visant à accroître les investissements dans des activités à long terme. Ce nouvel instrument financier contribuera à injecter des capitaux privés dans l’économie réelle et participera au plan d’investissement de l’Ue pour la croissance et l’emploi, qui a été présenté le 26 novembre à Strasbourg par le Président Juncker.

« Faciliter les sources alternatives de financement en faveur de l’économie réelle, en ligne avec les objectifs européens de croissance rapide, durable et inclusive, est l’une des priorités absolues de la Présidence italienne. Les FEILT fourniront un instrument fiable pour l’investissement dans les secteurs qui nécessitent d’une perspective à long terme, comme les PME et les infrastructures. Le nouveau régime harmonisé est aussi un instrument complémentaire au plan d’investissement du Président Juncker, ainsi qu’un pas concret en avant vers l’Union des marchés des capitaux », a déclaré la sous-secrétaire d’État Paola De Micheli.

« Grâce à cet accord nous disposons d’un autre instrument pour notre lutte visant à renforcer les investissements et la croissance en Europe. Les Fonds européens d’investissement de long terme (FEILT) contribueront à intercepter les investissements nécessaires aux sociétés et aux projets à long terme qui souhaitent se développer. En tant qu’élément de l’Union des marchés des capitaux, ces Fonds soutiendront le Plan d’investissement pour l’Ue », a affirmé le commissaire Jonathan Hill.

« Le jour même où le Président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a présenté son Plan d’investissement pour l’Europe, nous avons abouti à un accord sur une structure qui attire les économies des investisseurs, aussi bien particuliers que professionnels, pour financer les investissements à long terme dans l’Union européenne », a déclaré Alain Lamassoure.

« Nous accueillons favorablement cet accord politique concernant le FEILT, qui fournira à l’Ue un nouvel instrument pour augmenter les investissements à long terme en Europe, comme complément du plan d’investissement de Jean-Claude Juncker », a déclaré Roberto Gualtieri.

 

 

 

 

Dernière mise à jour: jeudi 27 novembre 2014