À la Une
Agence Européenne des Médicaments (EMA) : inquiétude pour l’état d’incertitude institutionnelle
Déclaration de la Ministre italienne de la Santé, Beatrice Lorenzin

La ministre italienne de la Santé, Beatrice Lorenzin, exprime l’inquiétude de la présidence italienne pour l’état d’incertitude institutionnelle dans laquelle se trouve l’Agence Européenne des Médicaments (EMA), l’organe de régulation européenne, après qu’une subtilité administrative a laissé cette Agence sans sa ligne stratégique.

La décision du Tribunal ne met pas en doute la valeur du travail de l’agence ni les compétences et les capacités de Guido Rasi dans le cadre de sa gestion. Une annonce de la Commission européenne, responsable de cette procédure, est attendue concernant les initiatives entreprises afin d’assurer le fonctionnement de l’EMA en poursuivant la précédente ligne stratégique.

Cette agence européenne ne peut en effet pas se permettre un manque de gestion sur des questions stratégiques telles que l’Adaptive Licensing, la publication des données cliniques, la gestion des situations d’urgence (Ebola, carences), qui auraient des répercussions inévitables sur l’ensemble du domaine de la santé au sein de l’Union européenne.

 

Dernière mise à jour: mercredi 26 novembre 2014